Votre grand-mère est une vraie « mamie gâteau » ? Ou plutôt une « mamie coquette » ?
Une chose est certaine, elle détient des secrets dont nul ne connaît l’origine et, pourtant, on continue de les transmettre de génération en génération… Rattraper un plat trop salé, éviter les coups de pompe, soulager les douleurs, ces petits secrets de grands-mères rythment notre quotidien et peuvent parfois s’avérer bien utiles !

Secrets de grands-mères

  • Un soudain mal de tête vous empêche d’affronter votre journée ? Nos grands-mères ont la solution : manger une petite poignée d’amandes. Vous retrouverez la pêche et votre douleur sera soulagée rapidement.

 

  • Vous rentrez chez vous et quand vous ouvrez la porte du réfrigérateur… Malheur, c’est une puanteur qui anéanti toute la cuisine. Le secret : Placez dans votre réfrigérateur un demi-citron planté de quatre clous de girofle !

 

  • Mais, une fois couché, c’est une toux aiguë qui vous empêche de vous endormir ? Nos grand-mères n’avaient pas le temps de courir chez le pharmacien alors, elles découpaient des carottes, les recouvraient de sucre en poudre. Le lendemain matin, il suffit de récolter le liquide qui calmera vos toux et irritations. Un sirop 100% naturel !

 

  • Quand vient le matin, vous êtes un véritable accro du café ? Oui, mais attention,  « Café bouillu, café foutu »  dit le vieil adagePas si vite, vous pouvez le récupérer si, juste au moment de servir, vous versez quelques gouttes d’eau très froide, parole de grand-mère !
    Pour éviter le coup de pompe, il y a aussi le fameux lait de poule dont nos chefs tiennent le secret.

 

  • Ce que vous aimez aussi le matin, ce sont les œufs. Mais comment savoir s’ils sont frais ? Rien ne vaut le conseil d’une experte : Déposer l’œuf délicatement dans un saladier rempli d’eau froide.
    – s’il reste au fond: il est bien frais
    – s’il remonte légèrement ou se met à la verticale, il n’est plus très frais
    – s’il flotte en surface, il n’est plus frais du tout… Mieux vaut le jeter !

 

  • Vous raffolez de la tarte au citron ? Oui, mais il faut avoir de la force pour presser tous ces citrons !
    Prenez note de cette petite astuce de grand-mère : rouler le citron sur une surface plane en appuyant légèrement avant de le couper et de le presser. Il sera encore plus juteux si vous le plongez au préalable dans l’eau chaude, quelques minutes.

 

  • En cuisinant, vous vous êtes légèrement coupé mais plus une goutte de désinfectant dans la maison… Pas de panique, nos mamies sont aussi passées par là ! Le miel est un antimicrobien et un antibactérien naturel alors vous pouvez en tartiner un peu sur votre blessure une fois nettoyée.

 

  • Et le bouillon de grand-mère, comment était-il si bon et si pur ? On peut, en effet, ajouter quelques coquilles d’œufs. Les impuretés vont alors se coller à la coquille et le bouillon devient clair et appétissant ! Par contre, n’oubliez pas d’enlever les coquilles lorsque vous servirez le plat.

 

  • Et, combien de fois vous est-il arrivé de trop saler un plat ? Respirez et ajoutez une pomme de terre crue, épluchée et coupée en deux et laissez mijoter votre plat. La pomme de terre absorbera l’excédent de sel, ni vu ni connu. Parole de grand-mère !

 

  • Et si malgré tout ceci, vous n’avez pas trouvé de moyen de soigner votre rhume alors, nous tenons encore quelques secrets à partager avec vous…  L’infusion de thym, miel et citron, l’oignon coupé en deux et placé sur la table de chevet, le bon vieux grog et le camphre pour aider à respirer !

 

C’est certain, nos mamies sont donc LES personnes à suivre et nos tiroirs recèlent de tous leurs secrets.
Et vous, quelles sont les astuces que vous tenez  de vos grand-mères adorées ?

14 Vos commentaires sur “Remèdes de grands-mères : Merci mamie !

  1. raffin on 3 mars 2014 at 15 h 14 min a dit :

    j’ai un ruc intatable pour déssaler la morue mettre une grosse poignée de gros sel dans la 1° eau la laisser tremper 2h et changer l’eau plusieurs fois bonne journée

  2. ALAIN on 3 mars 2014 at 15 h 17 min a dit :

    Vous pourriez plutôt dire ; Remèdes d’arrières_ grand_mères ou arrière_ arrière- grand -mères ! Les actuelles grand_mères sont soixante huitardes et souvent incapables de confectionner ne serait-ce qu’un œuf sur le plat non carbonisé et sans vinaigre balsamique !

  3. Gigi on 3 mars 2014 at 15 h 50 min a dit :

    Un grand merci aux mamies et à vous pour tous ces bons conseils si naturels et toujours bon à prendre…

  4. Castagné Jean-Louis on 3 mars 2014 at 17 h 43 min a dit :

    Très bien votre article sur les « remèdes de grand-mères ».
    Un détail à préciser:
    Ces « remèdes » sont habituellement transmis par nos grand-mères; c’est une partie de leur savoir; on parle aussi de « remèdes de bonnes femmes » pour les désigner.
    Étymologiquement, les deux expression sont dérivées du mot latin « fama, famae », la réputation, la renommée; un remède de grand-mère, comme un remède de bonne femme, c’est un remède qui a bonne « fame », bonne réputation, et devrait donc s’écrire « remède de bonne fame »!

  5. liotier on 3 mars 2014 at 19 h 57 min a dit :

    Mon reméde pour la toux : couper un oignon en lamelles, revouvrir de sucre et le lendemain boire jus, trés bon pour le rhume.

  6. poncet on 3 mars 2014 at 20 h 44 min a dit :

    vos œufs sur le plat ne se décollent pas de la poele: pas de problème laisser la reposer quelques minutes sur une surface froide, en quelques instants le choc thermique décollera les œufs et vous pourrez les faire glisser de la poele à l’assiette

  7. agnes on 4 mars 2014 at 7 h 23 min a dit :

    vos articles sont bien intéressants et plein de fraîcheur et de saveur, merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Navigation